Ligue 1 : Beckham et le PSG auraient réussi à éviter les lourds impôts français.

Selon des rumeurs, le salaire, relativement peu élevé, de David Beckham au PSG s’expliquerais par un désir de ne pas payer les lourds impôts en France.

Pour jouer au Paris Saint-Germain, le britannique aurait accepté un salaire dérisoire par rapport à ce qu’il gagnait avant. Cette situation ne déplait pas les fans du club parisien. Pourtant, l’ancien joueur du Real Madrid, de Manchester United et du Los Angeles Galaxy n’a jamais été réputé pour sa philanthropie. Aussi, beaucoup d’observateurs tendent à conclure que la raison du salaire peu élevé de la star du football est due au taux d’imposition très élevé dans l’hexagone. Le salaire que David Beckham touchait aux Etats-Unis était près de 800 000 euros par mois. Il aurait renoncé à un tel salaire afin de ne pas être soumis aux lourds taux d’impositions. De plus, le joueur anglais a renoncé à installer sa famille à Londres et non en France. Il y pourrait y avoir une relation entre cette décision et les soucis de ne pas pater trop d’impôts.

En France, les impôts sur le revenu sont plutôt chers. Il y a aussi l’ISF. Selon le Quotidien, la famille Beckham aurait du payer des impôts de plusieurs millions d’euros au fisc français si ils s’étaient installé en France. Les charges de la famille auraient été plus élevées que les revenus.

Avec sa femme, qui est une ancienne Spice Girl, David Beckham a su créé un véritable business autours de son couple. Avec les contrats publicitaires, David Beckham gagne près de 30 millions à 35 millions d’euros chaque année. Pourtant, même si c’est juste une partie de ces revenus qui étaient gagnés en France (par exemple, les 800 000 euros par mois qu’il aurait pu prétendre), le joueur aurait été obligé de payer des impôts sur tout ce qu’il gagne, même sur l’argent qui n’a pas été gagné en France. Il aurait aussi pu être sujet à l’ISF.

Afin que David Beckham ne soit pas un résident fiscal français, le PSG aurait pris toutes les dispositions. Ainsi, le joueur britannique ne sera pas au PSG plus de six mois et un jour. Son domicile fiscal est à Londres. Son salaire est dérisoire par rapport à ce qu’il est habitué à gagner alors que des joueurs comme Zlatan Ibrahimovic gagnent plus de 10 millions d’euros net par année. Grâce à toutes ces mesures, David Beckham ne paierait que peu d’impôt au fisc français.

Il y a un an, le transfert de Beckham vers le PSG allait déjà se faire mais le projet a été avorté. Cette année, le PSG a trouvé le moyen de s’offrir le Spice Boy. Les clubs de la ligue 1 sont souvent amenés à trouver ce type d’arrangement afin de faire venir des joueurs étrangers dans le championnat français. Il faut avouer qu’en France, ce sont les plus hauts revenus qui sont les plus imposés et cela a toujours été un problème pour les gros salaires de la ligue 1. Par exemple, chaque année, Zlatan Ibrahimovic touche 14 millions d’euros net mais le PSG doit débourser une somme supérieure à 92 millions d’euros. A cause de cela, les clubs français ont une perte de compétitivité sur le plan européen et voit souvent les joueurs poids lourds migrer vers d’autres championnats. D’ailleurs, la sphère du football français avait été ravie, il y a quelques jours, lorsque le Conseil Constitutionnel avait rejeté le projet de l’Etat qui visait à mettre en place un taux d’imposition de 75 % pour les revenus supérieurs à 1 millions d’euros. Si ce projet avait été adopté, une centaine de joueurs de ligue 1 auraient été concernés.